05/02/2004

Dans la forêt tropicale ...

Après avoir cherché en vain ma famille dans le grouillement des camps de Goma et de Bukavu et avoir retrouvé Justin, nous ne pouvions plus supporter la terreur qui régnait dans ces camps et nous avons pris la décision de sortir et de nous cacher dans la forêt... Nous y sommes restés plusieurs années...nous nourrissant de baies et d'insectes que nous avions appris à reconnaître grâce à l'expérience d'autres Rwandais qui avaient fait le même choix que nous. Au début, nous vivions sur le qui-vive car parfois des "soldats" nous pourchassaient comme du vulgaire gibier : nous n'avons plus eu peur lorsque nous nous sommes suffisamment enfoncés dans la forêt, hors de portée de ces assassins. Dans le groupe, il y avait une sage-femme, Justine, qui m'aida à accoucher de mes enfants et qui "soignait" (avec les moyens du bord...) ceux qui tombaient malades ou qui étaient blessés. Quelle vie étrange et quel voyage ! Mais nous étions jeunes et solides, porté par l'espoir d'une vie meilleure ; nous n'imaginions pas que nous allions nous retrouver dans ce camp insalubre infesté de malaria et d'autres maladies : l'Angola est intransigeant : pas de papiers donc dans le camp de réfugiés !
Maman m'a dit que de nombreux belges (les amis des amis et plus encore...) allaient m'aider : je garde ESPOIR...!

18:46 Écrit par monra | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Garde espoir et surtout garde foi en toi et tes amis belges. La petite flamme qui brûle en toi, personne ne pourra jamais l'éteindre... même le feu de l'enfer où tu vis.

Écrit par : Pakerette | 05/02/2004

:-) merci,moi ossi je reviendrai sur ton blog,il est super. Pour ton mari tu peux deja lui prédire ke Anderlecht gagnera la coupe ;-)
j'espere ke tu n'est pas prof de francais sinon ca doit etre terrible pour toi de me lire :-)

Écrit par : Golden Tich | 05/02/2004

Les commentaires sont fermés.