29/04/2004

Le début de ma vie ...

J'ai eu une vie tout à fait bizarre où le malheur m'a toujours poursuivi mais où, à chaque étape, j'ai pu me relever grâce à des gens pleins de bonté... Pour commencer, j'étais toute petite quand mes parents sont morts tous les deux et que je me suis retrouvée orpheline avec ma grande soeur Christine... Mais au Rwanda, mon beau pays aux mille collines, on a le sens de la famille et  j'ai eu la chance d'être recueillie dans la famille du frère de mon père : ma tante Thérèse est devenue une vraie maman pour moi et j'ai pu grandir heureuse dans une famille nombreuse (car maman Thérèse avait 4 enfants plus jeunes que moi) : j'allais à l'école tous les matins (l'après-midi, les institutrices s'occupaient d'un autre groupe d'élèves qui prenaient notre place) et j'habitais une belle maison de briques. J'étais fière parce que mon "papa" était officier de l'armée rwandaise et il avait un bel uniforme ! Cela me paraît bien loin, ces jours heureux, car dans ce camp où je vis pour le moment en Angola, c'est vraiment la misère ... Je vous en prie dites-moi que vous me croyez ... Redonnez-moi un peu d'espoir !  MAIS QUI S'INTERESSE A UNE HISTOIRE COMME LA MIENNE ????


00:14 Écrit par monra | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Moi je te crois mon frère, j'ai vaincu le pire également, seulement moi je crois depuis tres longtemps que les choses changeront un jour, que tout ceci restera une histoire que nous aurons à raconter à nos enfants, je rêve comme Martin King qu'un jour on ne parlera plus de refugiés rwandais , un jour où tous les enfants du bon pays Rwanda s’assiéront ensemble et mangeront dans un meme inkoko. Je sais que tous ce que j'ai vaincu constitue une lecon de la vie, je dois vivre et communiquer la vie à tout le monde, je dois briller comme une etoile pour dire Merci à mon grand Dieu qui a permis que tout ce monde là perisse et que toi et moi nous restions vivants, ce n'est pas pour rien mon frere, nous devons etre fort et continuer d'aller en avant. La crainte de l'Eternet est le commencement de la sagesse, fais de l'Eternel des delices il te donnera ce que desire ton coeur , ces sont ces deux passagers de la bible qui me fortifient je te les donne aussi comme un cadeau fais en ton principe.
Que Dieu te benisse et te fortifie.
John

Écrit par : John Wilson | 14/03/2012

Les commentaires sont fermés.