02/05/2004

Je redeviens orpheline ...

Cette photo que j'ai trouvée sur le Net est vraiment une image de notre exode...Nous avions nos balluchons sur la tête, du plus petit au plus grand :  nous étions des milliers sur la route et notre seul espoir était d'être accueillis de l'autre côté de la frontière : à Bukavu...Nous fuyions les massacres, les enrôlements de force, les horreurs du génocide sans bien savoir ce qui se passait : des rumeurs atroces relataient des scènes de viols et de martyres, des destructions de villages entiers...pourquoi ? par qui ? Certains disaient que c'était des Tutsis, d'autres des Hutus... Imaginez donc la panique lorsqu'un matin nous entendîmes ces rafales de mitraillettes ! Chacun a pris son balluchon et s'est encouru dans les bananiers puis dans les marécages ;je ne savais plus ce que je faisais ni où j'allais : l'effroi violent qui me tordait les entrailles me fit courir plus vite que je ne l'avais jamais fait de ma vie ...jusqu'à ce que, exténuée, à bout de souffle, je m'écroule dans un fourré, terrée comme une bête, pour ne plus me relever avant la nuit : je me suis retrouvée seule dans la nature, un peu calmée mais n'osant faire aucun bruit ...j'ai cherché maman pendant des heures... j'ai retrouvé la route pour Bukavu mais pas ma famille.. Je me retrouvais une seconde fois orpheline et mes pleurs étaient intarissables...

15:00 Écrit par monra | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.